Aloé vera la plante aux mille soins

Conseil et vente de produit à l'aloé vera ( barbadensis miller )
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Bonjour , Si vous souhaitez des INFOS et RENSEIGNEMENTS ne vous fiez pas aux éléments sur le Rolling très peu de personnes passent par les questions Publics lisibles sur ce Rolling mais passent pour 1 grande majorité par le MP ou prennent contact par mon adresse mail ( visible sur mon profil ) Cordialement Christian ( Administrateur de ce site )

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le cheval de sport et les compléments alimentaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 518
Age : 70
France : Lorraine
Date d'inscription : 27/03/2006

MessageSujet: Le cheval de sport et les compléments alimentaires   Jeu 22 Mar - 6:39

LE CHEVAL DE SPORT et les compléments alimentaires
(Droit d’auteur réservé, copie interdite sans accord préalable de l’auteur et co-auteur)

Pathologie Ostéoarticulaire : Ostéochondrite dissécante, voilà 1 nom bizarre

L’ostéochondrite dissécante chez le jeune cheval et particulièrement chez
le jeune cheval de sport.

Les pathologies ostéoarticulaires regroupent les maladies des os et des articulations au sens le plus général. L’ostéochondrite dissécante est l’une de ces affections.
Un nom barbare pour la majorité des profanes.
Il serait plus judicieux que les vétérinaires donnent des explications plus simples et compréhensibles aux propriétaires de chevaux qui ne demandent qu’apprendre à être bien conseillés, afin de pouvoir bien soigner et entretenir leurs montures (je sais cette phrase va encore m’attirer des foudres ), désolé je suis pour des explications claires et non des noms scientifiques venant de la bouche des vétos, qu’ils les utilisent entre eux.

Personnellement je me rends compte depuis longtemps qu’il manque 1 sérieuse information
dans le domaine des compléments alimentaires qui sont ajoutés à la nourriture des chevaux
de sport et tout particulièrement dans le domaine de l’assimilation de ces compléments alimentaires,

Il n’est pas besoin d’être scientifique pour comprendre que les besoins de ces chevaux en termes d’apport nutritif sont différents et doivent être de qualité de façon à «construire» solidement le squelette du cheval. De plus on sait très bien qu’un cheval de sport va être davantage sollicité qu’un cheval de balade.
Le plus souvent c’est le propriétaire qui est responsable du déclenchement de cette OCD.

Une brillante carrière peut alors s’achever avant même d’avoir débutée. Pour essayer de limiter le nombre de cas il me parait important que les utilisateurs connaissent ce qu’est exactement cette maladie et surtout ses facteurs déclenchants.

1 jeune cheval entrainé à des disciplines sportives (saut, vitesse) est 1 victime privilégiée de
L’ostéochondrite (surtout pendant sa période de croissance) lorsque les premiers
micro-traumatismes répétés à des points de pression maximum commencent à détériorer très finement le cartilage en créant des micros fissures, il est possible qu’ils puissent déclencher l’OCD, mais cela est assez difficilement détectable, puis avec l’avancée en âge de l’animal cela se transforme en Arthrose, mais il est impossible qu’ils puissent déclencher 1 OCD sur 1 articulation indemne de toute forme de traumatisme.

Exemple : C’est comme 1 rotule de direction d’une voiture qui présenterait un vice de fabrication ou qui serait mal lubrifiée, plus on s’en sert (cheval saut, mauvais terrain, etc…) et plus elle s’use (déclenchement des lésions)

Avertissement : En cas de boiterie 1 visite vétérinaire équin est indispensable ,
1 boiterie si minime soit- elle demande 1 imagerie parfaite (radio, ou échographie) faite par 1 vétérinaire équin qui lui seul est habilité à déterminer l’ampleur des dégâts et mettre le vrai nom sur le type de boiterie dont souffre le cheval.


Afin d’éviter l’OCD, je pense qu’il est intéressant de savoir ce qu’il est possible de faire
de nos jours en matière de complément alimentaire (assimilable et non assimilable)

De nos jours l’on trouve sur le marché quantité de compléments alimentaires, mais la question intéressante est de savoir d’où ils viennent (produit naturel ou produit de synthèse)
Connaître les dosages précis pour 1 rendement maximum là aussi 1 question se pose, car 1 sur- dosage ou sous - dosage peut s’avérer néfaste.
Pourquoi préférera- t- on toujours 1 complément naturel à tout autre produit ??????
Explication : Les molécules d’origine naturelle présentes dans les plantes et les règnes naturels peuvent être qualifiées de « vivantes ». Plusieurs études démontrent qu’elles ont des propriétés biologiques différentes des molécules de synthèse. Les vitamines et nutriments synthétiques ne sont pas convenablement acceptés par l’organisme, dont le mode de fonctionnement s’est élaboré en plusieurs dizaines de millions d’années, sans chimie de synthèse. Ces molécules artificielles sont des corps étrangers souvent indésirables pour le corps qui s’efforce de les éliminer au plus vite à la condition que ses systèmes de défense et d’épuration ne soient pas trop atteints.

Les industries alimentaires et pétrochimiques essaient de faire croire que les nutriments chimiques seraient identiques aux nutriments naturels mais en fait, la chimie de synthèse ressemble à la nature comme au sujet photographié sans pouvoir en aucun cas le remplacer.
Ce que nous venons chercher en nous rendant dans un magasin de produits naturels ou en
consultant un praticien de médecines naturelles, c’est autre chose que ce que la chimie de synthèse nous propose déjà depuis plus de 50 ans. Nous espérons ainsi entretenir notre capital santé en respectant davantage le fonctionnement naturel de l’organisme. Or, est-ce bien raisonnable de consommer des produits bio et dans le même temps d’absorber sous forme concentrée des molécules de synthèse qui sont quelques fois proposées par des naturopathes mal informés ? Heureusement, de plus en plus de responsables de magasins de diététique et de naturopathes deviennent vigilants à l’égard de ces molécules de synthèses, sélectionnent des produits de qualité et informent leurs clients des dangers des faux produits naturels.

Seule la dose fait le poison
– Paracelse

Certains nutritionnistes ortho - moléculaires ayant montré une trop grande confiance dans les hyper dosages vitaminiques, les consommateurs abusent aujourd’hui de minéraux et vitamines synthétiques bien au-delà des réels besoins journaliers, n’imaginant pas une seule seconde que des vitamines et des minéraux puissent fatiguer leur foie. Il conviendra de préférer les marques de compléments alimentaires 100% d’origine naturelle dans lesquels les vitamines, oligoéléments et autres nutriments sont extraits de fruits et de plantes qui sont non seulement mieux assimilés, nécessitant donc des dosages moins élevés mais bien davantage en cohérence avec les réels besoins journaliers de notre organisme ou celui de nos chevaux.
Trop encore se font piéger par des fabricants qui proposent des « remakes » nutritionnelle avec des dosages déraisonnables de vitamines et de minéraux de synthèse peu assimilables. Or, ce que peu de consommateur savent, c’est que leurs dosages sont précisément élevés pour compenser leur pauvre degré d’assimilation par l’organisme. Les dosages élevés de tels nutriments de synthèse peuvent même provoquer des déséquilibres, épuisent l’organisme dans ses capacités enzymatiques et dans ses réserves en oligo-éléments pour gérer de tels hyper dosages. Bien des molécules de synthèse sont habilement déguisées en produits naturels sous prétexte que quelques milligrammes de plantes ont été rajoutés, sous un emballage flatteur qui laisse supposer à tort que l’intégralité du produit est composée de substances d’origine naturelle.

De fortes pressions de l’univers pétrochimique ont été mises en œuvre lors de l’élaboration des règlementations en matière d’alimentation et de nutrition, pour que soient autorisées de nombreuses molécules de synthèse issues de la pétrochimie, au détriment des nutriments extraits de fruits et de plantes.
(Copie interdite sans accord préalable de l’auteur)

Le raisonnement selon lequel un produit est vendu librement dans le commerce serait forcément d’une totale innocuité ne peut plus être suivi de façon aveugle. D’importantes polémiques font rage notamment à propos de l’abus de certains aliments enrichis en telle ou telle vitamine ou minéral de synthèse, au détriment d’autre micronutriments insuffisamment associés. D’autres dénoncent de plus en plus certains édulcorants de synthèse et leur danger pour la santé, des conservateurs et bien d’autres molécules qui sont pourtant toutes autorisées, jusqu’au jour où elles seront peut-être retirées du marché pour les évidences des dangers qu’elles auront fait courir pour la santé. En attendant, de nombreuses molécules artificielles continuent de polluer insidieusement ce que nous ingérons.

Heureusement, de nombreux autres aliments et compléments alimentaires élaborés avec des nutriments extraits de fruits, de plantes et autres substances naturelles sont proposés en diététique, encore faut-il savoir lire les étiquetages complexes de ces aliments et compléments.
En matière d’étiquetage il existe des normes qui imposent aux fabricants d’indiquer la liste totale des ingrédients par ordre décroissant, en plus de la composition analytique, et désormais la quantité de plantes par prise journalière recommandée. Or à ce niveau il est facile de débusquer les vrais et les faux « ingrédients » et « composition analytique ». Car l’analyse témoigne de la présence de nutriments (vitamines, minéraux, acides gras, sucres, etc.) mais n’indique pas leur origine alors que la liste des ingrédients quant à elle, permet d’identifier si l’origine naturelle de ces nutriments est bien précisée.

Lévogyre ou dextrogyre ? Une question de « bon sens ».

Une vitamine, un minéral, des acides aminés ne poussent pas tout seul, de façon isolée dans la nature. Soit ils sont extraits d’une plante, soit d’un sous-produit animal, d’un micro-organisme ou de la terre (règne végétal, animal ou minéral), soient ils sont produits artificiellement, dans ce dernier cas, ces nutriments sont dénués de la dynamique du vivant. En général les scientifiques réagissent à cela en répondant : « mais voyons, vitamines naturelles et vitamines de synthèse, il n’y a pas de différence, ce sont les mêmes molécules ». Et ce qui est irritant, c’est qu’à cela, par ignorance, on oublie trop souvent de répondre :
Molécules naturelles ou de synthèse, si elles ont presque la même forme, elles s’orientent en revanche en sens inverse par rapport à la lumière : soit elles sont lévogyres ou soit elles sont dextrogyres.
La vitamine C naturelle extraite de fruits (dans la cerise acérola par exemple) est lévogyre. Cela signifie qu’elle dévie la lumière polarisée qui est projetée sur elle vers la gauche et s’oriente différemment dans l’organisme lors de son processus d’assimilation. La vitamine C sous forme d’acide ascorbique de synthèse fait en revanche tourner cette lumière polarisée vers la droite. Elle est dextrogyre. Dans le corps humain, elle se comporte de façon inverse à l’authentique vitamine C naturelle lévogyre. Ainsi leur qualité et capacité d’utilisation par les cellules ne sont pas les mêmes. Les études montrent que les vitamines de synthèse ne sont pas assimilables de la même façon que les vitamines naturelles car elles n’en sont que de pâles et imparfaites copies, notamment en ce qui concerne leur orientation et sens de rotation. Pour simplifier, on pourrait dire que les molécules de synthèse ne tournent pas dans le bon sens devant les récepteurs cellulaires. Dès lors, les quantités de vitamines artificielles ne devraient plus être comparées de la même façon par rapport aux apports journaliers recommandés. Absorber 10mg d’une vitamine E de synthèse dont il est prouvé qu’elle n’est assimilable qu’à 50% ne peut pas être comparée à l’absorption de 10mg de cette vitamine E en version naturelle, qui, elle, est bien assimilable à 100%.

(Copie interdite sans accord préalable de l’auteur)
Ghislaine GERBER
Conférencière et formatrice en phytonutrition, elle participe depuis plus de 20 ans à de nombreuses recherches en nutrition dans une vingtaine de pays.

Pourquoi je préconise en complément alimentaire de l’Aloé vera (Barbadensis Miller) pour le cavalier, sa monture et particulièrement dans les soins des membres ?????
(Tendinite, entorse, foulure, engorgement, OCD ,décalcification et détoxination)

1 – Parce que 100 % naturel, oui aujourd’hui sur le marché du naturel ce produit existe, mais là encore vigilance, il faut savoir faire la différence entre les différents produits proposés
sur le marché actuel, à savoir que le gel Aloé vera pur doit être 1 gel pasteurisé à froid
afin qu’il conserve 100 % de ses propriétés. Actuellement sur ce marché il existe quantité
de produit avec le nom Aloé vera sous différente forme (Jus, Gel, Gélules etc.) seul le
gel pasteurisé à froid et avec 1 pourcentage élevé (plus de 99 %) peut-être considéré
comme le produit apportant l’essentiel des nutriments indispensables en 1 parfait
équilibre (plus de 300 substances connues à l’heure actuelle)
Avertissement : TOUT CE QUI BRILLE N’EST PAS DE L’OR

Bon à savoir : Actuellement il existe à travers le monde plus de 4000 rapports de chercheurs, scientifiques, médecins et professeurs (tous unanimes sur les bienfaits du Véritable Aloé vera)

Composition de l’Aloé vera (LE VRAI PASTEURISE A FROID)
Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, acide folique, B12, C, E et choline , niacine (régulateur métabolique)
- Riche en polysaccharides (Acemannan***),
Lignines, saponines (effet antimycosiques, anti-cholestérolemiante, régulateur du glucose), et anthraquinones parmi lesquels substances, certaines sont antibiotiques (barbaloine, isobarbaloine, acide aloétique, émodine d’aloès), d’autres tranquillisantes, anesthésiques analgésiques (ester d’acide cinnamique, huile etheriale, isobarbaloine, acide salicylique) ou encore fongicide (acide cinnamique, acide chrysophanique), anti-cancérigène (bio et isoflavonoides)
***L'acemannan renforce le système immunitaire en activant des phagocytes, des anticorps et des cellules tueuses. De plus, il facilite la désagrégation de protéines étrangères, souvent à l'origine d'allergies dans le gros intestin., fonction prépondérante du renforcement du système immunitaire du noyau cellulaire. L'acemannan protège les globules blancs. Des chercheurs américains étudient si l’acemannan aiderait à percer l'enveloppe de protéine des cellules cancéreuses. (Prouvé lors des entretiens de Bruxelles 1992)
Riche en minéraux :
Calcium, phosphore, potassium, fer, sodium, chlore, manganèse, magnésium, cuivre, chrome, zinc, sélénium (anti radicaux libres)
Les minéraux et éléments traces Ces éléments régulent la sécrétion d'eau, la contraction musculaire, la stimulation des nerfs, les constituants de l'ossature et des dents.
- Contient des acides aminés dont, parmi les essentiels, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, théonine, valine.. et acides gras essentiels
- Contient des enzymes dont certaines facilitent la digestion (cellulase, lipase, amylase, protéase) ou régulent les fonctions hépatiques (phosphatase alcaline), d’autres stimulent les défenses immunitaires (bradykinase), ou président à la vie du muscle (créatine phosphokinase ) - Aloisides A et B en partie variables (structure comparable aux neurotransmetteurs : selon les Dr Filatow et Pawlenko)
Tous ces éléments se trouvent dans l'Aloé dans un rapport équilibré.


L’Aloé vera Barbadensis Miller (LE VRAI) pour détoxication d’un cheval de sport

Traitement de détoxication d’un cheval (élimination des toxines par un organisme), surtout recommandé pour les chevaux de sport


Les avantages :

Cheval plus souple, moins stressé, augmentation de la puissance des muscles, plus de raideurs après les gros efforts, (courbatures),meilleure oxygénation du sang, récupération plus rapide du rythme cardiaque après de gros efforts ( Endurance ,CSO CSI , Complet ) apport important de minéraux, vitamines, enzymes, saccharides , polysaccharides , acides aminés 18 des 22 essentiels,( il ne peut pas les fabriquer, il lui est indispensable de les trouver dans sa nourriture )

Transit :

-Intestins et estomac en bonne santé : l’Aloé vera est un antibactérien, contient, des antibiotiques, des virulicides et des antimycosiques naturels puissants.

Squelette :

-Améliore la résistance des cartilages, lutte efficacement contre l’arthrose et particulièrement l’OCD (ostéochondrite dissécante) chez le jeune cheval.
-Améliore la fabrication du liquide synoviale, indispensable au bon fonctionnement de la mécanique des membres (puissant anti-inflammatoire naturel)

Les apports :

- Complément alimentaire de 1 ière importance dû au plus de 200 substances naturelles contenues dans le gel pur de l’aloé vera (LE VRAI) en 1 parfait équilibre et 1 parfaite harmonie (uniquement valable pour le gel pur d’aloé vera pasteurisé à froid), voir liste des composants

Avertissement important :

L’aloé vera, actuellement 1 nom en vogue, ne pas confondre aloé-vera (LE VRAI) 100% pur gel pasteurisé à froid et autres produits ne portant souvent que le nom sur l’étiquette.
(TOUT CE QUI BRILLE N’EST PAS DE L’OR)

Autre :
Pour tous les problèmes de peau, de boiterie que vous pouvez rencontrer, n’hésitez pas de me contacter pour obtenir 1 protocole de soins approprié.

RAPPEL : Information importante

Malgré mon savoir faire, vous n’êtes pas dispensé d’1 visite vétérinaire , ostéopathe ou
maréchal- ferrant

En cas de boiterie, il est indispensable de contacter votre vétérinaire équin, qui mettra tout en œuvre (radio, échographie) afin de pouvoir déterminer avec exactitude le nom à mettre sur la lésion détectée, cause de la boiterie.
(Copie interdite sans accord préalable de l’auteur) Contact avec l’Auteur et Co- auteur :

Christian LOUIS 1, rue Général Bernard 57170 – CHATEAU- SALINS
Tél : 03.87.05.20.50
Mail vitality57bis@yahoo.fr
Site « Conseil » http://aloeveraforum-net.myrealboard.com



_________________
ALOE VERA LA PLANTE QUI SOIGNE TOUJOURS ET GUERIT SOUVENT.
Votre corps et celui de votre cheval sont de parfaites horloges, n’enrayez pas leur mécanisme pour en faire 1 poubelle
Citation Christian LOUIS
Revenir en haut Aller en bas
http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
 
Le cheval de sport et les compléments alimentaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» compléments alimentaires: quelle quantité ?
» Multiplier les compléments alimentaires?
» Compléments alimentaires (vitamines)
» cure/ complément alimentaire
» Sites de vente de compléments alimentaires

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Aloé vera la plante aux mille soins :: Vos témoignages :: Photos témoins des exploits de l'aloé vera-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: